Palais de Saint-Pétersbourg


Il existe les autres palais à Saint-Pétersbourg à part les célèbres palais impériaux comme l’Ermitage (Palais d’Hiver), le Grand Palais à Péterhof et le Palais Catherine à Pouchkine. Beaucoup d’entre eux étaient à l’époque les résidences principales de leurs propriétaires mais qui aujourd’hui sont ouverts au grand public.

Palais Nicolas (Palais Nikolaïevsky)

En 1861 l’architecte célébre A.I. Stackenschneider a construit une résidence à deux étages du style néo-Renaissance pour le grand-duc Nikolaï Nikolayevitch. Cette résidence se trouve sur la place du Travail qui s’appelait avant la révolution Blagovechtchenskaïa.

Lors de la fondation du futur palais, un coffre avec des pièces en or et une plaque avec une signature gravée ont été mis dans le fondement. La supérficie du palais Nicolas compte deux héctares ; à part le bâtiment principal, on y trouvait des écuries, un manège, des locaux de ménage. En 1861 le palais a été consacré. Pour son projet de la façade du palais A. I. Stackenschneider a fait recours aux éléments de la Renaissance. Afin de décorer l’espace intérieur on commandait des peintures aux célébres artistes russes, des sculptures de Jensen ainsi que des meubles fabriqués à l’atelier de A. Tour. Le premier étage abritait les appartements personnels du grand-duc et de son épouse, le bureau et le parloir ; alors que les chambres des enfants, de leurs enseignants et des hôtes se trouvaient au rez-de-chaussée.

Comme à l’époque du grand-duc Nikolaï qui aimait organiser des bals et des réceptions somptueuses, aujourd’hui on y organise des spectacles folkloriques, des excursions et des conférences. Il y a également un restaurant d’une bonne cuisine russe.

Palais Nicolas Saint-Pétersbourg
Palais Nicolas Saint-Pétersbourg

Palais Roumiantsev

Ce palais a été construit dans les années 40 du XVIII siècle. Initialement c’était le demeure de la famille des Golytsini, mais en 1802 la maison a été rachetée par le chancelier Nikolaï Roumiantsev, collectionneur acharné des antiquités. Avant son décès, il a ordonné à son frère de faire de ce manoir avec tout son contenu un musée.

Maintenant le palais est une partie de l’ensemble du Musée historique de la ville de Saint-Pétersbourg avec les collections d’objets d’art représententes les épqoues passées. Il y a quatre expositions constantes. L’exposition principale est consacrée à la maison-même ainsi qu’à ses habitants – familles des Golitsin, Rouiantsev, Startchevsky, Bogarnet et autres. Le musée est fier de présenter l’un de ses objets les plus extraordinaires – le miroir dont la surface est près de 18 mètres carrés. Ce miroir décore l’une des murs de la salle des fêtes. L’exposition entitulée « Du quotidien aux fêtes. Études des années 30 » a de la vogue en ce moment. Elle représente la vie des Saint-Pétersbourgeois pendant les premières plans quinquennaux. Une autre exposition interactive parle de l’époque de la NPE (Nouvelle politique économique). Parmi ses objets on trouve des bouquins, des journaux, des calendriers, de vêtements et des ustensiles datant de cette époque. L’exposition probablement la plus impréssionnante pour les visiteurs c’est « Léningrad durant la Grande guerre nationale ». Les voyageurs peuvent également découvrir la vie de kommounalka avec ses vraies objets, meubles et la vie quotidienne.

Palais Roumiantsev Saint-Pétersbourg
Palais Roumiantsev Saint-Pétersbourg

 

Palais Youssoupov

Le Palais Youssoupov se trouve sur la rive de Moïka et présente un monument historique architectural qui est souvent appelé un ouvrage de référence du désign aristocratique pétersbourgeois. Ce n’est pas étonnant car ce palais appartenait à 5 générations de la famille des Ioussoupov. Durant les deux siècles de son histoire ce palais a été reconstruit plusieurs fois : son intérieur se transformait, de nouvelles bâtiments, de nouveaux jardins et des orangeries apparaîssaient. Les salles se distinguaient l’une de l’autre par leurs styles architecturaux : ici on peut rencontrer des éléments du néo-classicisme, de l’empir russe et du néo-rococo. Au début du XX-ème siècle on a installé au Palais Youssoupov l’éléctricité, la canalisation, l’eau et le chauffage à l’eau. Le fameux théâtre à domicile mérite votre attention car il est extrêmement somptueux et solennel.

C’est ici qu’à l’époque on organisait des bals et des réceptions de la famille du tsar. Cependant, la façade du palais est assez modeste. En réalité, le palais a été bâti sur un petit terrain où il n’y avait pas d’espace pour organiser une construction d’envergure. Après la Révolution d’octobre, le palais a été transformé en Musée de la vie de noblesse, et tous ses intérieurs sont restés intouchés.

Ici on organisait des excursions au Palais Youssoupov, mais le plus vif intérêt du public a été incité par la chambre où a été assassiné le favori de la famille du tsar Grigori Raspoutine. Aujourd’hui le palais est ouvert au public et à tous ceux qui veulent contempler sa décoration ou ses objets du passé.

Palais Youssoupov Saint-Pétersbourg
Palais Youssoupov Saint-Pétersbourg

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


× trois = 3